Accueil Hébergement L’histoire de hôtellerie à l’île Maurice

L’histoire de hôtellerie à l’île Maurice

15
0
histoire de l'hôtellerie à 'île Maurice

1737 l’année de la naissance de l’hôtellerie à Maurice
Saviez-vous que le premier établissement hôtelier à voir le jour à Maurice ouvrit ses portes en 1737, dans la capitale à Port-Louis ? Et oui ! Encore sous l’occupation française, l’île s’appelait encore Isle de France et se trouvait alors sous les commandes du Gouverneur, Mahé de Labourdonnais. L’établissement en question était une auberge, se trouvant sur la berge du Ruisseau du Pouce et avait pour propriétaire André Briançon. Le Gouverneur encouragea le commerce et fit venir des tailleurs, des orfèvres, des tanneurs et leur fournit du crédit pour démarrer leur activité. Au centre d’un Port-Louis en plein changement, l’auberge de Briançon était donc la bienvenue dans une petite localité qui voyait passer de plus en plus de monde. Même si le tourisme était encore une chose inconnue à l’époque, l’établissement accueillait des officiers et des soldats mais également des équipages en escale.

Quelques années plus tard, soit en 1741, une deuxième auberge ouvrit ses portes sur le trajet Port-Louis/Grande Rivière Nord-Ouest. Puis une autre, suivi d’une autre…peu à peu la petite capitale tropicale allait prendre des allures d’un véritable port d’escale pour les voyageurs épuisés par les longues traversées entre l’Europe et les Indes Orientales. Ainsi naquit l’hôtellerie à Maurice. Les années passèrent rapidement et le pays allait connaître un changement majeur au niveau de sa physionomie. Il faudra cependant attendre l’après-guerre où quelques Anglais s’arrêtèrent à Maurice et selon les chiffres officiels, en 1947 soit plus de 200 ans après la première auberge de Port-Louis, il n’y avait que quatre hôtels à Maurice, notamment : le Curepipe Hotel et l’hôtel Golden à Curepipe, l’hôtel National à Port-Louis et le Family Hotel à Vacoas. Quelques années plus tard, le pays accueillait 1 800 visiteurs poussant ainsi les gros investisseurs à changer leur fusil d’épaule. C’est ainsi que la société Rogers achète sous sa nouvelle filiale Mauritius Hotels, le Château Mallac pour en faire le majestueux Park Hotel. La société Rogers amplifia ses investissements et bâtit Le Chaland, le premier hôtel balnéaire à proximité de l’aéroport de Plaisance et un second au Morne, Le Morne Plage en 1954. Ce dernier sera rebaptisé Le Morne Brabant en 1968 et sera doté du tout premier golf de Maurice. En 1971, Mauritius Hotels ouvrit un troisième établissement à Trou aux Biches dans le nord-ouest.

Il faudra attendre les années 70 pour voir l’émergence des hôtels de luxe à Maurice. Jusque-là, Mauritius Hotels contrôlait seul l’industrie hôtelière dans le pays, c’est ainsi que le Sir Gaëtan Duval, alors ministre du Tourisme fit venir le groupe sud-africain Southern Sun, spécialisé dans l’hôtellerie de luxe qui s’associe alors au conglomérat Ireland Blyth Limited (IBL) pour créer Sun Resorts. Ensemble, ce groupe construira une série d’hôtels de classe internationale sur les côtes mauriciennes, à l’instar du St-Géran en 1975. Le «boom » sucrier de 1974-1975 donna aux propriétés franco-mauriciennes la chance de diversifier leurs activités passant de la canne à sucre aux hôtels. Entre temps, des groupes étrangers se sont installés à Maurice comme le Club Méditerranée qui fut le premier à offrir la formule demi-pension et des activités sportives. Nous restons dans les années 70. En 1975, la société Constance lança l’hôtel Belle-Mare Plage alors que Médine Sugar Estate prit des parts dans le complexe hôtelier La Pirogue en 1983. Autre compagnie sucrière à investir dans l’hôtellerie, la propriété Mon Trésor et Mon Désert qui devint actionnaire de Sun Resorts.

Pendant des années, l’intervention de ces groupes dans le tourisme donna lieu soit à la construction de nouveaux établissements hôteliers à travers le pays mais principalement sur le littoral. En 1987 par exemple, l’Union Sugar Estate investit dans l’hôtel La Croix du Sud devenu depuis peu, le Preskil. Un saut dans le temps, nous emmène en 1998 où le groupe Constance construisit le Prince Maurice et ses 89 suites de luxe. Plus tard, d’autres groupes viendront s’implémenter à Maurice à l’instar de Naïade Resorts, troisième groupe hôtelier de Maurice aux côtés de New Mauritius Hotels et Sun Resorts. Naïade Resorts débuta en 1990 avec le Tropical Trou D’eau Douce.

Cliquez sur la catégorie ci-dessous pour voir la liste des hôtels:
3 étoiles4 étoiles
5 étoiles

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here