Accueil Histoires Histoire de l’île Maurice

Histoire de l’île Maurice

Histoire de cette petite île Maurice, perdue dans l’Océan Indien, possède un passé très riche, car elle a connu plusieurs périodes de colonisation qui sont répertoriées à ce jour. L’île Maurice a été autrefois Portugaise, jadis Hollandaise, puis Française, aussi Anglaise et, finalement, est devenue une république. Cet article vous parlera de toutes ces périodes faisant partie de l’histoire mauricienne en quelques paragraphes.

Histoire de l’île Maurice, faisons un petit survol de l’île avant tout! L’île Maurice est officiellement connue sous le nom de République de Maurice. Elle est en fait une nation insulaire située au large de la côte sud-est du continent africain, dans l’océan Indien. Maurice couvre environ 1900 kilomètres carrés et est à environ 900 km à l’est de la grande île de Madagascar. L’île Maurice peut être considérée comme une île volcanique de lagunes ; dont les plages sont bordées de palmiers avec des récifs coralliens entourant la plupart de ses côtes magnifiques, tout cela avec une météo très confortable; .

L’île a une population mixte d’environ 1,2 million de personnes qui  vivent ensemble dans la stabilité et l’harmonie. Composé de plusieurs cultures différentes provenant de plusieurs endroit a travers le monde, on peut y trouver des personnes d’origines Chinoise, Musulmans, Hindous, Les Créoles et ceux provenant d’Europe. Ce fusionnement de cultures fait que l’île est un endroit unique au monde. Elle a été catégorisé comme la destination la plus riche d’Afrique.

Le plus grand pourcentage des Mauriciens sont bilingues, où ils parlent couramment le français et l’anglais. Mais on peut aussi croiser une minorité de la population qui sont quadrilingue vu de leur origine. En fait, l’anglais est la langue officielle, mais le français et le créole restent largement parlés. Cette fusion a contribué aux grandes réussites sociales et économiques parmi d’autres pays africains.

 

Histoire de l’île Maurice

Histoire de l’île Maurice est assez fascinante. Vous vous rendrez compte comment le passé a joué un grand rôle dans l’île moderne. Cependant, il manque de documentation sur le moment où l’île a été découverte. Il est donc difficile de connaître la date exacte à laquelle les événements réels se sont produits. Mais, le fait est clair que les Arabes ont été les premiers à occuper l’île au 10ème siècle. Ils ont appelé l’île Dina Arobi qui signifie l’île du désert. La documentation montre également qu’ils ont été suivis par d’autres tribus malaises.

 

Histoire de l’île sous la période portugaise

Les Portugais ont été les premiers européens à visiter l’île au début du XVIème siècle en la nommant Ilha Do Ceme qui signifie l’île du Cygne. Les Portugais ne se sont toutefois pas installés dans l’île, mais ont utilisé l’île comme port d’escale et comme source d’aliments frais puisqu’ils étaient très engagés dans la protection de leur commerce et proximité avec l’Inde.

 

Histoire de l’île sous la période Hollandaise

Les Hollandais dirigés par Wybrant Warwijk ont ​​d’abord visité le pays en 1598 et renommé l’île après Maurice de Nassau, le prince d’orange. Pendant les premières années après l’arrivée des Néerlandais, ils visitaient régulièrement le pays et profitaient beaucoup des matières premières telles que l’ébène et les animaux sauvages comme les cochons, les tortues, les fameux Dodo et les chèvres.

 

Sous la période  Hollandaise après 1600

En 1630, les Hollandais s’installent pour la première fois dans le pays afin d’empêcher les Français et les Britanniques d’occuper l’île. Les Hollandais ont décidé de s’installer sur la côte Est autour du port situé au Sud-Est, une zone dans laquelle se trouve aujourd’hui la ville de Vieux Grand Port. Le premier règlement a été établi par un gouverneur connu sous le nom de Simons Gooyer, envoyé par la Compagnie néerlandaise des Indes orientales. Le but des colonies était d’envoyer des ébéniers  en Hollande et à Batavia. La nourriture, du tabac, des bovins, des volailles sont produites pour fournir de la nourriture fraîche aux navires hollandais qui empruntaient la route navale. Les colons ont également reçu l’ordre de construire un fort afin de protéger le port, construit en 1638.

Après le règne de Simons Gooyer, le gouverneur Van Der Stel fut envoyé sur l’île et apporta avec lui diverses graines et fruits, y compris des gaules de canne à sucre. Il a apporté des animaux et des oiseaux comme les moutons, les oies, les canards, les pigeons et les cerfs. Il a élevé les animaux de façon à ce qu’ils se multiplient vraiment pour devenir de la nourriture fraîche et des produits pour les navires de passage. Pendant sa période de gouverneur, Stel s’est beaucoup aventuré dans l’agriculture où il cultivait le tabac, l’indigo, la canne et le riz, mais les récoltes ne pouvaient pas durer longtemps puisqu’il avait été gravement détruit par un cyclone en 1644. Les conditions difficiles de l’île décourageaient les Néerlandais qu’ils ont décidé d’abandonner le pays.

 

Sous la période  Hollandaise après 1700

Cependant, vers 1710, les Hollandais revinrent sur l’île et tentèrent de s’installer de nouveau. Ils avaient a bord des hommes qualifiés comme des forgerons, des scieurs, des charpentiers, des brasseurs et des tanneurs. Encore une fois, les conditions météorologiques difficiles de l’île ne les ont pas épargnés et ils ont abandonné l’île.

 

Histoire de l’île sous la période Française

Après le départ des Hollandais, l’île Maurice est restée inoccupée jusqu’en 1715. Le capitaine Gillaume Dufresne D’Arsel a occupé l’île et l’a nommé Isle de France. Les colons ont commencé à venir de l’île de Bourbon et de la France. Denis Denyon devint le gouverneur, et sous lui de vastes étendues de terres furent défrichées pour tenter de cultiver du riz, du maïs et du tabac. Malheureusement toutes les cultures furent détruites par les Cyclones. En 1738 Bertrand Mahé de Labourdonnais fut nommé gouverneur de l’île et il construisit plusieurs infrastructures. Des routes, un grand hôpital civil et militaire qui se tient toujours près du port, du gouvernement, des magasins de poudre, des magasins, des entrepôts, des canaux, et le château de Mon Plaisir. Le gouverneur a obtenu des esclaves du Mozambique qui aideraient les colons à cultiver leurs terres.

Sous ses règnes, Mahé amena des marins et des artisans indiens qui aideraient aux travaux publics. Cela a conduit à plus de développements qui ont conduit à une colonie prospère. En 1767, le gouverneur Dumas et l’intendant Pierre Poivre ont pris en charge l’administration où ils ont construit et élargi les routes et les maisons en pierre.

 

Histoire de l’île sous la période Anglaise

Après la guerre entre les Britanniques et les français en 1810, l’île tomba sous le régime Anglais. La plupart des anciens colons français sont restés dans l’île et ont été autorisés à garder leurs lois, leur religion et leurs coutumes. Sous la colonie britannique, l’esclavage a été aboli en 1835. Les travailleurs indiens sous contrat ont été amenés à l’île pour travailler dans les plantations de canne à sucre. Les travailleurs indiens ont débarqué à Port Louis, plus précisément à L’Aapravasi Ghat situé dans la capitale l’île Maurice. La plupart des Indiens finirent par s’installer à Maurice où ils constituent la majorité de la population actuelle.

 

Indépendance del’île Maurice

Maurice a accédé à l’indépendance le 12 mars 1968. Ils ont décidé d’être guidés par une constitution basée sur le système parlementaire britannique. Après plusieurs années, l’île a gagné en stabilité économique et politique et est devenue une république en 1992. Leur constitution est basée sur le modèle de Westminster où le Premier ministre et le cabinet ont le pouvoir politique. Les Mauriciens organisent des élections tous les cinq ans.

 

L’île Maurice, sa facette multiculturelle

Maurice est capable d’accueillir une société multiculturelle sans conflits. Des personnes de religions, de langues et de cultures différentes peuvent vivre en harmonie en tant que communauté unique. Les Français ont joué un grand rôle dans ce mélange de différentes cultures quand ils ont occupé et pris le contrôle de l’île. Ils ont amené les esclaves africains et asiatiques. Les Britanniques ont amené les travailleurs indiens et cela a vraiment changé la culture sociale de l’île. Différentes personnes d’origines différentes se sont réunies et ont formé une société mauricienne distincte.

Aujourd’hui, les habitants de Maurice ont des ancêtres différents, des religions et des croyances différentes qui ont été intégrées avec succès dans la culture locale. La majorité des Mauriciens comprennent et parlent couramment le français plus que l’anglais. Les Indiens ont conservé leur propre langue. La majorité de la population mauricienne parle le créole mauricien qui a l’origine française. Le multiculturalisme à Maurice rend le pays unique.

En savoir plus sur l’île Maurice