Accueil Histoires L’Île Maurice et ses multiples langues

L’Île Maurice et ses multiples langues

13
0
langage a l'ile Maurice

En dehors de ses multiples facettes géographiques, l’Île Maurice tient sa beauté de sa population multiculturelle. L’histoire de l’Île Maurice; l’Île a été peuplée par les hollandais, les anglais, les arabes, les français. A suivi l’arrivée des esclaves d’Afrique, des travailleurs immigrés de l’Inde et des commerçants de Chine. À chacun son époque, ces passagers d’autres pays ont laissé leur touche linguistique dans l’île. Aujourd’hui à l’Île Maurice, il y a une grande variété de langue parlée, pour le plus grand bonheur des amoureux des langues. 

Français, créole, anglais, mandarin, bhojpuri, ourdou…tant de langues qui sont fréquemment parlées à l’Île Maurice. Si la langue officielle du pays est l’anglais, elle n’est pas la plus parlée. Les mauriciens ont une langue maternelle : le créole. Mais attention, le créole quoique bien répandu dans le monde, le créole mauricien est très proche du français et très diffèrent du créole réunionnais, antillais ou même seychellois. Pour les touristes, il est très rare que les personnes se perdent dans l’amalgame des langues, car une fois à l’Île Maurice on ne parle tous qu’une langue…celle de l’amour !

 

Langue parlée à l’Île Maurice en statistique

Le multilinguisme est une donnée de base. Si on estime que 53% des Mauriciens ont le créole franco-mauricien comme langue maternelle, on sait également que 70% des habitants sont capables de parler « morisyen ». Les langues indiennes sont également très présentes : bhojpouri (31,4%), tamoul (3,5%), hindi (2,8%) et ourdou (2,7%). Par contre les langues chinoises ont environ 3% de locuteurs. Le français (langue maternelle de 3% des Mauriciens) et l’anglais sont appris à l’école. En résumé, les langues les plus largement parlées sont le créole, le français et l’anglais. 

 

Bhojpouri à l’Île Maurice

Les Bihari (État de l’Inde) mauriciens sont les descendants des migrants Bhojpuri à l’Île Maurice. Les Indo-mauriciens sont majoritairement des Bhojpuri et la majorité des mauriciens sont indo-mauriciens (les hindous: les castes brahmines, rajput, yadav, banias et kayastha sont bien représentées). La population est majoritairement hindoue suivie par les musulmans tandis que le reste est essentiellement chrétien (principalement catholique).

Environ 60% de la population totale (1,3 million d’habitants) de l’Île Maurice sont d’origine indienne, notamment descendants des travailleurs engagés venus d’Inde, suite à l’abolition de l’esclavage. 

 

Tamil à l’Île Maurice

Les immigrants d’origine tamoule étaient des artisans et des commerçants qui sont arrivés lorsque l’Île Maurice était gouvernée par la France. La nation insulaire a une population tamoule d’approximativement 115 000 personnes. La plupart ont été expatriés par les Britanniques du Tamil Nadu dans les années 1730, pour travailler dans les plantations de canne à sucre. Environ 15% des indo-mauriciens sont des Tamouls. Une grande population de Tamouls vit à Rose-Hill.

On peut également lire, sur la monnaie mauricienne (les billets de banque notamment) les chiffres écrits en en caractères tamouls. La plupart des mauriciens tamouls savent lire et écrire le tamoul, mais très peu le parlent bien. La plupart parlent le créole mauricien, qui comprend beaucoup de mots tamouls.

 

Évolution de la langue ourdou à l’Île Maurice

La population ourdou à l’Île Maurice comprend essentiellement les musulmans. Plus qu’une langue, l’ourdou c’est surtout un partage de valeurs et d’un mode de vie sous la forme de tameez, tahzeeb et akhlaq (l’étiquette, les coutumes et la tradition).

En règle générale, l’arabe reste la langue coranique pour tous les musulmans, qu’ils le parlent ou non. Mais à titre d’exception à cette règle, les musulmans ont pour convention d’utiliser leurs langues vernaculaires respectives pour comprendre les principes fondamentaux de l’islam.

Selon des informations historiques, les premiers immigrants musulmans sont arrivés à l’Île Maurice du Sénégal, du Mozambique, de Zanzibar, des Comores, de Mascate, de la Côte de Malabar, de Pondichéry, du Bengale, d’Orissa et de Malaisie.

On ne sait pas dans quelle mesure l’ourdou était couramment parlé ou compris par les premiers musulmans. Marina Carter, dans son article «Éxploration et confrontation de l’Empire: les voyages de Mirza Itesa Mode dans l’océan Indien», souligne que les musulmans, en 1765, étaient une communauté dynamique qui observait le jeûne du Ramadan. Selon toute vraisemblance, les premiers musulmans de l’Île Maurice étaient un peuple très «créolisé». Beaucoup d’entre eux avaient pris des noms chrétiens et avaient épousé des esclaves françaises. La langue ourdou était donc utilisée par quelques personnes religieuses dans l’enceinte des mosquées. Ceci est démontré par l’épitaphe en ourdou au-dessus de l’ancienne tombe située dans l’enceinte de la première et la plus ancienne mosquée de l’Île Maurice, Al Aqsa (anciennement connue sous le nom de mosquée du Camp des Musulmans ) construite en 1805.

 

Langues chinoises à l’Île Maurice

La plupart des jeunes sino-mauriciens sont au moins trilingues: ils parlent le créole mauricien et le français oralement, tandis que l’anglais – la langue de l’administration et de l’éducation – reste avant tout une langue écrite. Lors du recensement de 1990, environ un tiers des sino-mauriciens ont déclaré que le créole mauricien était à la fois leur langue ancestrale et leur langue parlée. Peu de jeunes sino-mauriciens parlent chinois; ceux qui le font l’utilisent principalement pour communiquer avec des membres âgés de la famille, qui n’étaient que très peu exposés à l’anglais ou au français. Aucun ne l’utilise pour communiquer avec leurs frères, sœurs ou cousins​. 

 

Religion à l’Île Maurice

L’hindouisme est la première religion à l’Île Maurice (52%). Parmi les descendants d’immigrants indiens de religion hindoue, les mauriciens distinguent ceux qui sont originaires d’Inde du nord, les « Hindous », de ceux qui viennent du sud, les « Tamouls ». Les chrétiens sont environ 28% (26% de catholiques et 2% de protestants), tandis que 16,6% des habitants sont musulmans (sunnites).

Pour votre séjour à l’Île Maurice, voici quelques phrases en créole mauricien à retenir si vous souhaitez vous fondre dans la masse !

 

Bonjour : Bonzour

Bonjour, comment ça va ? : Bonzour ki manyère ?

Bon après-midi : Bon aprémidi

Bonsoir : Bonswar

S’il vous plaît : Siouplé

Au revoir : Aurévwar

À plus tard : Nou zoine après

Je ne comprends pas : Mo panne compren

Qu’est-ce que c’est ? : Ki été sa ?

On fait quoi ? : Ki pou fer ?

Quelle heure est-il ? : Ki lère la ?

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here