Il sera appelé à jouer un rôle encore plus important dans la ville de Beau-Bassin, avec la destruction de la promenade Roland Armand… En effet, le jardin de Balfour a vu ses heures d'ouverture s'étendre de 5 heures du matin à 20 heures par la mairie de Beau-Bassin-Rose-Hill. Passé et présent se mêlent pour vous apporter le meilleur des deux mondes. La simplicité règne haut, laissez-nous vous emmener à ses allées, ses camarades et sa fontaine… L'occasion d'y faire une petite balade.

L’origine du nom du jardin Balfour

Il y a une rue de Beau-Bassin qui porte le nom de Balfour, probablement en l'honneur du Dr Andrew Balfour. Ce dernier avait rédigé un rapport sur les conditions sanitaires dans l'île et réalisé un projet résidentiel pour les travailleurs alors que Sir Hesketh Bell était gouverneur de l'Ile Maurice de 1916 à 1924. Évidemment, on y retrouve le jardin de Balfour, mais aussi un autre lieu emblématique de la ville qu'est le Thabor. Une bâtisse blanche appartenant au diocèse de Port-Louis. De hautes falaises où est perché le jardin de Balfour, la vue sur la Grande-Rivière-Nord-Ouest qui coule en contrebas est imprenable, alors qu'un cours d'eau se jette dans le vide. C'est la cascade Balfour, spectacle naturel que beaucoup viennent contempler alors qu'Ébène et ses bâtiments dominent le haut des falaises.

Le jardin Balfour, l’espace vert de Beau Bassin

Le jardin de Balfour, c'est surtout plusieurs arpents d'espaces verts où petits et grands peuvent trouver leur bonheur. Les sentiers de graviers, qui se dispersent aux quatre coins de ce jardin coloré par les parterres de fleurs et aussi les jeux d'enfants, sont une invitation à se laisser porter par ses sens… S'étendre sur le gazon sous les grands palmiers, suivre les sentiers de pins odorants, écouter le chant des oiseaux et le ruissellement des canaux qui traversent le jardin, ou encore lire son journal sur le banc entouré d'arbres, faire de l'exercice dans l'open gym. Ce sont autant de choses auxquelles on peut se laisser aller dans cette atmosphère tranquille, très appréciée par toutes les générations.

C’est au son des chants des oiseaux que nous arrivons à l’entrée du jardin de Balfour. Le portail est en lui-même un chef d’œuvre en bois massif, très bien entretenu malgré son âge. Devant ce paradis terrestre, personne ne se souviendra que la ville super occupée de Rose-Hill est à seulement quelques petits kilomètres de là. Malgré les récents travaux de réaménagement effectués sur place, le jardin de Balfour a conservé son aspect d’antan. Dès l’entrée du jardin, nous sommes accueillis par un air rafraichissant et on peut entendre au loin le son de la cascade qui coule.

Les tortues du jardin Balfour

Le jardin de Balfour comme mentionné plus haut, est tout aussi célèbre pour son parc à tortues. En effet, pas moins de 7 tortues centenaires trouvent refuge dans un parc sécurisé à l’intérieur de ce beau jardin pour le plus grand bonheur des petits. Si le bassin à poisson a été remplacé par une magnifique fontaine d’eau fraiche, des cours d’eau coulent de partout. Les grands arbres sous lesquels des structures en béton permettent aux visiteurs de s’asseoir et de contempler la beauté majestueux de ce jardin. Au loin des enfants s’adonnent à cœur joie à jouer sur les aires de jeu avec les toboggans et balançoires pendant que les adultes piqueniquent autour d’une tasse de thé sur une nappe à l’ombre d’un arbre centenaire.

La vue sur la vallée avec les Paill-en-queue

Pour plusieurs habitants de Rose-Hill et de Beau-Bassin, le jardin de Balfour représente un véritable havre de paix et un lieu propice pour se ressourcer après une semaine de dur labeur. Par ailleurs, la faune à Balfour est tout aussi bien présente que la flore. Outre les tortues, les visiteurs peuvent admirer le va et vient des oiseaux de toutes les tailles et couleurs. Cela va sans dire que dans la magnifique vallée qui s’offre à eux, ils peuvent admirer les magnifiques Paille-en-queue, oiseau national de l’île Maurice. Comme son nom l’indique, cet oiseau a une longue queue blanche qui traine lors de son vol. La légende mauricienne qui se lit : «Paille-en-queue, Paille-en-queue, donn moi enn ti poisson Paille-en-queue » signifie que l’oiseau est omnivore se raffolant des fruits mais est aussi un très bon pécheur. La légende veut que si vous apercevez l’oiseau il suffit de vous frotter les ongles les unes contre les autres pour faire apparaitre une tache blanche en forme de poisson sur les doigts !

Diverses espèces d’animaux

Outre l’oiseau national de Maurice, vous pourrez également apercevoir des Parakeet, oiseaux endémiques et protégés. Au nom de Cateau Vert, ces oiseaux s’envolent librement et sont reconnaissable par leurs cris, un ‘croa’ aigu. Fini les animaux volants et les tortues, le jardin est aussi un sanctuaire pour les singes ! Les macaques vivent dans les forêts des falaises lorgnant le jardin de Balfour. Cependant, ils se nourrissent dans les poubelles et les arbres fruitiers du jardin. Ils viennent en nombre de 10 ou 12, soit une famille complète. Avec un peu d’attention pour ne pas se faire attaquer, vous verrez certainement la maman avec ses petits. Mais attention, le grand mal dominant n’est jamais trop loin ! Ils sont cependant protégés et ne s’en prennent presque jamais aux humains. Pendant les 10 dernières années il n’y a jamais eu d’attaque sur les êtres humains, ce qui laisse entendre que ces singes-là sont des amis pour les hommes. Par ailleurs, la présence des singes est synonyme d’une chose, le côté nature de ce lieu verdoyant.

Même si le jardin n’est pas gigantesque, faire une visite à Balfour vous coutera certainement une journée car l’endroit est si attachant. Pensez à apporter avec vous de la nourriture, des crèmes anti- moustiques ainsi que votre appareil photo le temps d’immortaliser ce bon moment que vous allez certainement passer à Balfour.

Carte du jardin de Balfour