Les nouveaux billets mauriciens en polymère

La Banque de Maurice introduit, en 2013, des billets de banque en polymère de 25, 50 et 500 roupies, qui remplacent les anciens billets en papier. Les nouveaux billets en polymère ont les mêmes dessins que les billets en papier. Ils contiennent de nombreux éléments de sécurité. On remarque notamment une fenêtre transparente affichant l’image du dodo, des chiffres imprimés à l’encre magnétique qui deviennent fluorescents sous lumière ultraviolette, et des éléments pivotants imprimés à l’encre iridescente (qui changent de couleur quand ils sont observés en transparence ou en incliné).

 

L’histoire des pieces de monnaie de l’Ile Maurice

Depuis au moins deux siècles, l’Ile Maurice possède sa monnaie officielle : la roupie mauricienne. Selon les notes d’archives, c’est vers 1877 que l’Ile Maurice a accueilli ses premières roupies. Elles sont venues remplacer le dollar mauricien, la livre sterling ou encore la roupie indienne, qui circulaient dans le pays depuis sa colonisationsLes pièces royales portaient l’effigie de la reine Victoria ou la série George V, celle du roi George VI, ou encore celle de la reine Elisabeth II.

L’Ile Maurice émet sa propre monnaie en 1877 à l’effigie de la reine Victoria. Il s’agit d’une pièce de 20 sous en argent. Selon « The colonial coinages of British Africa »d’Alexander Parsons, une collection complète des pièces de monnaie mauricienne comprend 33 types et dénominations: la reine Victoria, le roi George V, le roi George VI, la reine Elisabeth II. Il y a eu depuis plusieurs frappes de pièces de même valeur portant aussi l’effigie de Sir Seewoosagur Ramgoolam, Premier ministre de l’Ile Maurice indépendante.

Nous parlons ainsi d’évolution de la monnaie mauricienne. Ils sont nombreux les billets et pièces à avoir disparu de la circulation. Aujourd’hui il existe dans le circuit monétaire de l’Ile Maurice sept pièces de différentes valeurs : 5 sous, 20 sous, 50 sous, 1 roupie, 5 roupies, 10 roupies et 20 roupies. En ce qui concerne les billets, on relève également sept billets de différentes valeurs : 25 roupies, 50 roupies, 100 roupies, 200 roupies, 500 roupies, 1 000 roupies, et les billets de 2 000 roupies que vous trouverez beaucoup moins en circulation. 

 

Et si vous achetiez un souvenir ?

Bienvenue dans l’édition en ligne des pièces d’or et des pièces commémoratives de la Banque de Maurice. Pour ceux qui pensent à des souvenirs de l’Ile Maurice, vous y trouverez un ensemble unique de pièces de collection en or, émis par la Banque de Maurice. Fabriqué par la plus prestigieuse Royal Mint de Grande-Bretagne, et frappé en or 22 carats. Les pièces ont été conçues dans la forme la plus pure pour être particulièrement attractives. Le revers des pièces montre l’unique bel oiseau mauricien disparu, le Dodo. Vous y trouverez également une collection éblouissante de pièces de monnaie commémoratives en or, en argent et en platine. Chaque pièce justificative est accompagnée d’un certificat d’authenticité. 

Les prix pour les pièces d’or peuvent monter jusqu’à 1 500 dollars US, alors que pour les pièces en Platine, les prix varient entre 270 et 350 dollars US. Les pièces en argent quant à elles coutent entre 30 et 100 dollars US, selon le model. 

 

Visitez le musée de la monnaie mauricienne 

Quelle a été la première pièce d’argent en utilisation à Maurice ? Savez-vous que les domaines sucriers émettaient, chacun, ses pièces respectives ? Ou encore que le navire Le Saint-Géran a coulé avec 54 000 piastres à son bord ? Autant de questions dont vous retrouverez les réponses au musée dédié à l’histoire de la monnaie mauricienne, sis au siège de la Banque de Maurice, à Port-Louis. L’accès y est gratuit. Profitez-en pour un brin d’histoire !

  

Ces billets et pièces qui ont disparu du circuit 

À l’Ile Maurice, plusieurs billets et pièces de monnaie ont été retiré, pour divers raisons, du circuit monétaire. On a en tête les billets de cinq roupies, dix roupies et de vingt roupies, alors que les pièces de 10 sous sont les seules à avoir été retirées.