Accueil Attractions touristiques Le Champ de Mars à Port-Louis; l’endroit préféré des turfistes

Le Champ de Mars à Port-Louis; l’endroit préféré des turfistes

16
0
Champ de Mars à l'île Maurice

Amoureux des courses hippiques ? Vous êtes un bon parieur ? Vous aimez la foule ? Le Champ de Mars est fait pour vous. Situé à moins de 3 kilomètres de la Gare Victoria, le parcours pour se rendre au Champ de Mars est un véritable parcours de santé. Après quelques longues minutes de marche seulement, en empruntant le Jardin de la Compagnie et la rue de la Poudrière, le Champ de Mars vous attend en amont.

Cependant, il faudrait quand-même s’y rendre un samedi ou un dimanche de course dépendant de la programmation du Mauritius Turf Club (MTC), le club hippique de l’île Maurice. Contrairement aux pays européens et d’Afrique australe, les courses hippiques à Maurice se déroulent principalement les week-ends. Mais pourquoi les courses mauriciennes sont-elles spéciales ? C’est l’un des rares hippodromes au monde où la piste est rapprochée du public. Le Champ de Mars est situé dans une baie entre le quartier de Vallée Pitôt et Tranquebar, deux périphériques de la capitale mauricienne.

L’ambiance en temps de course est unique. Divisé en deux parties lors des journées de courses – la place commune et les loges –, le spectacle est au rendez-vous des deux côtés. La seule différence c’est que dans la place commune, les gens peuvent assister aux courses gratuitement. De l’autre côté, il faut payer entre Rs 200 et Rs 300 pour accéder à la loge publique. Si vous souhaitez assister aux courses dans les loges privées, il faudra alors penser à payer plus cher. On ne peut alors fermer les yeux sur l’ambiance qui règne au Champ de Mars lors des journées de courses. Digne d’une fête foraine, l’animation en continue est assurée par les turfistes. Dans la grande plaine, des restaurants mobiles sont installés où des plats typiquement mauriciens sont préparés. Lorsque les chevaux sortent en piste, c’est un nouveau spectacle qui vous attend.

Les cadors du Champ de Mars

L’Écurie Gujadhur, la plus ancienne de l’île, compte plus de 100 ans d’existence. À partir de mi-1980, huit à dix écuries étaient en lice et sept entraîneurs “freelance” étaient autorisés à prendre part à la compétition tout au long de la saison. Aujourd’hui, ils sont environ une douzaine d’établissements à s’affronter et le nombre de pur-sang a constamment augmenté pour atteindre une moyenne de plus ou moins 400 chaque saison. À la fin de leur carrière, ceux-ci sont transférés à des centres d’équitation privés.

La piste du Champ de Mars

La piste du Champ de Mars suit un tracé elliptique, avec une longueur de 1298m et une largeur de 10m50 à 12m. La piste est relativement petite et les courses sont actuellement disputées sur des distances allant de 990m à 2400m. Autre fait notable : le 1500m est aussi appelé Draper’s Mile en l’honneur du Colonel Draper. Depuis son aménagement en 1812, la piste du Champ de Mars a été constamment améliorée. Une course comprend onze partants au maximum.
La piste est entretenue avec grand soin et tout est fait pour éviter des traumatismes aux chevaux. Actuellement, même par temps pluvieux, la rétention d’eau y est minimale. Afin de mieux renseigner les turfistes sur l’état de la piste, un pénétromètre, donnant des informations précises le jour même des courses, a été installé. Avec l’introduction de nouvelles distances ces dernières années, plusieurs modifications ont été apportées à la piste : la ligne d’arrivée a été déplacée, la piste a été élargie du côté intérieur et elle a également connu des prolongements à certains endroits spécifiques. En 2010, la mise en place de barrières de sécurité tout au long de la piste marque une étape importante. Cette lice en aluminium, plus flexible que la précédente, assure désormais plus de sécurité aux chevaux et aux cavaliers.

Les pistes d’entraînement

Afin d’offrir de meilleures facilités d’entraînement à Port-Louis, une piste sablée et une piste de trot ont également été aménagées. Pendant la saison hippique ainsi que pendant l’intersaison, elles sont utilisées pour les séances d’entraînement. Celles-ci commencent à 5h pour s’achever deux heures et demie plus tard. Environ 300 personnes y assistent régulièrement.
Le Centre Équestre Guy Desmarais, construit en 1968 à Floréal afin d’abriter une population croissante de chevaux, est devenu un centre d’entraînement où quelque 150 chevaux sont préparés pour la compétition, qui elle se déroule exclusivement à Port Louis.

Les courses classiques aux Champ de Mars

Quatre courses classiques et quatre courses semi-classiques sont disputées lors de chaque saison hippique. Récemment, plusieurs courses de groupe (Domestic Group Races) ont été ajoutées à cette liste. La Maiden Cup, disputée sur 2400m, reste l’événement le plus populaire et le plus prestigieux. La première course classique de la saison, la Duchess of York Cup, est courue en début de saison et est réservée aux chevaux n’ayant jamais été en compétition au Champ de Mars. Contrairement aux décennies précédentes, l’assistance aux courses a connu une baisse conséquente ces dernières années. Ainsi, les journées classiques n’attirent plus qu’environ 25,000 personnes, alors que lors des journées normales, ils sont plus ou moins 8,000 à faire le déplacement vers le Champ de Mars.

Le côté historique

Le Champ de Mars est également un lieu historique pour la nation mauricienne. C’est là que le quadricolore avait été hissé pour la première fois le 12 mars 1968, lorsque Maurice passait de colonie britannique à une île indépendante. Chaque année, la population se donne rendez-vous au Champ de Mars pour célébrer la fête de l’indépendance le 12 mars.

Le côté historique fait également état d’une base militaire française à Maurice. Le Champ de Mars servait alors de terrain d’entraînement militaire pour les troupes tricolore. C’est ainsi que ceux qui avaient fondé le MTC il y a plus de 200 ans voulaient réconcilier les colons français à l’administration anglaise en venant de l’avant avec un événement qui allait réunir tout le monde sur un même terrain… les courses de chevaux ! Et ce après des décennies de combat sans relâche entre les deux nations dans l’Océan Indien. Le nouveau gouverneur de l’époque, sir Robert Farquhar et sa compagne, française, Maria Lautour, soutinrent alors l’organisation des courses de chevaux. Cette dernière remit la première coupe d’or de l’histoire de la MTC pour marquer l’occasion.

Le Mauritius Turf Club

Suite à la fusion du Mauritius Turf Club et le Mauritius Jockey Club en 1958, l’adhésion des membres prit un nouvel essor. Depuis, le nombre d’adhérents n’a cessé d’augmenter. Ceux-ci sont classés en cinq catégories: Membres Fondateurs, Membres Associés, Membres d’Honneur, Membres Honoraires et Membres Temporaires. Le nombre de membres s’élève à environ 650. Chaque année, lors de l’Assemblée Générale, a lieu l’élection du ‘board’ des commissaires. Généralement, six commissaires sont élus selon un système de rotation, à raison de deux par année, pour une durée de trois ans. Les Commissaires élisent ensuite un Président. C’est la Constitution du MTC et les Rules of Racing qui définissent le pouvoir et les privilèges de l’exécutif. Un panel composé de cinq commissaires des courses, dont un président, veille sur l’organisation des courses qui repose sur une série de règlements. Ces derniers peuvent être amendés selon une procédure bien définie. La Constitution prévoit également une procédure d’appel des décisions des commissaires des courses, en conformité avec les Rules of Racing. Ce comité d’appel est constitué de cinq membres qui sont nommés à partir d’un panel approuvé par l’Assemblée Générale. Le président du panel doit, selon la Constitution du club, être membre du club et posséder une formation légale. Pour assister les commissaires dans leurs fonctions, le MTC emploie un secrétaire, un assistant secrétaire, un trésorier et d’autres cadres responsables de l’administration. Au total, le MTC emploie quelque 375 personnes et environ 3000 autres personnes sont directement ou indirectement associées à l’industrie hippique.

Le MTC à l’international

Le MTC est membre de la Fédération Internationale des Autorités Hippiques (FIAH). Cette adhésion lui confère de facto le statut de seule autorité hippique à Maurice. La FIAH se réunit chaque année à Paris à l’occasion du Prix de l’Arc de Triomphe, lors du premier week-end d’octobre. En 1997, lors de la 25ème Conférence du ‘Asian Racing Federation’, le MTC se joignit à cette Fédération dont le secrétariat se trouve à Hong-Kong. Les 24 pays membres se réunissent tous les 2 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here