Accueil Attractions touristiques Le temple de Kaylasson; Le havre de paix spirituel parfait

Le temple de Kaylasson; Le havre de paix spirituel parfait

0
0

L’Arulmigu Sockalingum Meenatchee Ammen Tirukkovil, plus connu comme le temple Kaylasson, est une merveille architecturale. Situé à Sainte Croix dans la banlieue nord de Port Louis, il est le plus ancien temple de l’Île Maurice. Sa construction débuta en 1854 sur les terres cédées par Emilien de Boucherville aux Hindous de Madras de l’Île Maurice. Le kovil (temple) consacré en 1860 est le plus important lieu de culte de la communauté Tamoule de l’Île Maurice. Ce lieu spirituel présente une magnifique architecture, traditionnelle, comportant 6 stations symbolisant les organes du corps humain. L’idée est que le fidèle qui pénètre ces lieux doit respecter l’endroit comme si le temple était son propre corps.

Les détails du temple Arulmigu Sockalingum Meenatchee Ammen Tirukkovi (le temple Kaylasson)

Le temple s’étend sur une superficie de 13 arpents. D’une architecture impressionnante, il rappelle les grands temples en Inde. La décision de construire un lieu de culte de cette dimension a été prise par les négociants et commerçants tamouls de Port-Louis lorsqu’en 1854. Cette année-là, vingt-sept businessmen achetèrent une parcelle de terrain en 1854 et y construisirent un kovil et un palli qu’ils nommèrent Sockalingum Meenatchee Ammen. Les travaux extérieurs prirent fin en 1912. En 1956, pour accueillir les grands événements, une salle de mariage y fut construite.

En sus de l’histoire de l’édifice, il y a celle, non moins édifiante, des gens qui ont fait et administré le temple. Une deuxième société, la Congrégation des Hindous, voit le jour en 1913. Elle disparaîtra en 1944, au profit du Tamil Maha Jana Sangam. Puis, vient le Hindu Maha Jana Sangam, en 1946. V. L

Arulmigu Sockalingum Meenatchee Ammen Tirukkovi (le temple Kaylasson), classé au patrimoine national mauricien

Classé au patrimoine national mauricien, le temple de Kalaysson est un lieu à visiter. Visité par de nombreux touristes chaque année, vous plongerez dans la spiritualité indo-mauricienne et le panthéon de divinités hindouistes. De ce fait, le Kaylasson est sans conteste une véritable œuvre d’art.

Lors d’une visite dans ce lieu, vous serez ébloui, voire surpris, par les œuvres qui s’y trouvent. L’immensité des lieux ne serait pour vous déplaire. Si vous recherchez une paix intérieure en un lieu de culte, qualifié par les experts de bijou architectural, le temple de Kaylasson vous attend. Les fresques et bas-reliefs sont un mélange de couleurs éclatantes. Elles sont la représentation de diverses divinités et dieux les plus connus de la mythologie hindoue, d’où la branche des tamoules. Parmi ces divinités, on retrouve de façon distincte, la statue de Madurai Veeran. Par ailleurs, lors de votre visite, vous serez également transporté dans le monde de la méditation. En effet, lorsque vous relierez les différents dômes du complexe, il est facile de lire en caractère tamoul, le son, OM, qui est souvent associé à la méditation. Des prêtres tamouls sont présents en permanence dans l’enceinte du temple récitant des versets du «tirrukural », livre sacré des tamouls.

Les cérémonies dites, «Abhishekam » au temple de Kalaysson

Cependant si vous êtes suffisamment chanceux, vous aurez la chance d’assister aux cérémonies dites, «Abhishekam » ou encore, «Kumbavishekam ». Elles sont pratiquées tous les jours, généralement le matin, durant lesquelles les prêtres offrent un bain aux divinités présentes dans la cour du temple. Si vous êtes en vacances entre janvier et février, c’est le moment de faire une visite des lieux – pendant le mois sacré menant au « Thaipoosam CavadeeI », principale fête des tamouls à l’Île Maurice. Le Thaipoosam Cavadee est la commémoration de la victoire de Muruga, fils de Shiva, sur le mal.

La structure du temple

Notre petit voyage se poursuit alors dans le temple de Kaylasson. La tour du temple, semblable à une pyramide, est appelée Gopuram. Cette structure, on la distingue au loin de par son imposante architecture. De plus près, l’édifice a été construit dans le respect des normes hindoues et dravidiennes. Il est conforme à l’exigence selon laquelle le plan du kovil doit spécifiquement avoir les traits d’un corps humain. Ce qui explique la présence de ses six stations qui symbolisent, comme mentionné plus haut, les différents organes du corps humain, dont les principaux étant le cœur et la tête. La structure en forme de fleur de lotus représente le sommet du corps de l’homme, la tête. En effet, le kovil met en avant la croyance tamoule selon laquelle le corps humain est un temple que chaque dévot se doit de garder pur et sain. Par ailleurs, le temple de Kaylasson est l’unique lieu de prière tamoule où les visiteurs peuvent contempler l’un des animaux les plus respectés et vénérés de la communauté. Le très fier Paon et son magnifique plumage.

Si vous voulez faire une visite des lieux, il y a cependant certaines consignes à respecter :

  • Le port des vêtements décents lors des visites est obligatoire ;
  • Il est primordial de respecter le silence et le recueillement de fidèles ;
  • Il est important de rester respectueux des coutumes et des rites qui sont pratiqués ;
  • Pour garder la sainteté et la pureté des lieux, il vous est demandé d’enlever vos chaussures ou sandales avant d’entrer dans le kovil.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here