le thé à l'ile Maurice

Cette boisson coule dans les veines des mauriciens. Le thé, avant d’être dans les tasses, est une véritable œuvre d’art qui nécessite un dur labeur et des sacrifices. Il faut remonter au début du 19esiècle. Alors sous l’occupation britannique, la culture du thé à l’île Maurice prit de l’ampleur. Ne dit-on pas que le thé c’est plutôt…English ?! Dans le Sud de l’île Maurice, lieu principale de la culture du thé, il existe encore aujourd’hui des grandes plantations de cette plante aux arômes époustouflantes. Vous en verrez certainement dès que vous descendrez de l’avion, en routes vers votre hôtel, des vastes cultures de thé. Comment reconnaître la plante ? C’est facile. La plante du thé ne dépasse pas le mètre, les feuilles sont en permanence vertes et poussent parfois en bordure d’autoroute, comme la canne sucre. Sucre qui accompagne si bien une bonne tasse de thé !

 

Le thé et les différentes façons de le déguster

Il n’y a cependant pas 10 000 façons de déguster le thé. Il faut pour cela savoir quels sont les saveurs disponibles à l’Ile Maurice. Les marques locales ne manquent pas mais au niveau des saveurs, le choix est très restreint. C’est soit le thé noir ou le thé au lait, mais chaque maison de production, a sa petite touche personnelle. Ceci dépend évidemment de la culture, de la variété des plantes et des feuilles mais aussi de l’environnement. Le thé qui pousse à New Grove n’aura certainement pas la même saveur que le thé qui est cultivé à Bois Chéri. Sans pour autant porter un jugement car nous serons honnête, on n’a pas goûté à tout le thé de l’île non plus, il se pourrait que le thé qui pousse dans un endroit plus exposé au soleil, dont New Grove ait un goût meilleur au thé humide de Bois Chéri. Mais comme on le dit, les goûts et les couleurs… 

 

La production de thé à l’Ile Maurice

Comme mentionné plus haut, le thé à Maurice est un art qui nécessite beaucoup de travail. L’Ile Maurice étant un pays tropical, la pluviométrie joue un rôle clé dans la production du thé. Dans l’île, on compte actuellement au moins trois grandes usines de thé. Chaque usine tire son quota de thé avec des petits planteurs qui sont les artisans de ce nous buvons autour de quelques délicieux biscuits. Ceci dit, s’il y a trop de pluie, la production est sans conteste affectée. S’il n’y en a pas suffisamment, là aussi la production en sera affectée. Pour vous dire que la production de thé est un point fort de l’économie mauricienne avec plus de 10 000 tonnes produite chaque année, dont plusieurs tonnes exportées.

 

Les différentes saveurs du thé à l’Ile Maurice

Une fois la récolte effectuée, les feuilles sont envoyées aux usines qui broient le tout pour ensuite les faires séchés. Une partie de la production se dirige vers le packaging. L’autre partie est envoyée vers d’autres unités où des saveurs seront ajoutées. La saveur qu’apprécie tout particulièrement les mauriciens, c’est le thé à la vanille. Il existe aussi d’autres saveurs comme le citron ou à la cannelle entre autres. Contrairement au thé à la vanille, le thé au limon se boit chaud et pure. Bon cela dépend également de vous, vous pouvez y rajouter du sucre, bien infusé ou pas trop. Le goût vanillé du thé est vraiment présent en subtilité et ne gâche pas le goût du thé noir. Au contraire, la vanille vient apporter une douceur. 

Si vous venez en vacances à l’Ile Maurice, laissez-vous tenté par une vraie aventure typiquement mauricienne. On vous conseille de quitter les biscuits et autres cookies pour profiter du goûter avec des gâteaux salé ou sucré. Pourquoi pas accompagné d’un pain chaud et croustillant qui fond le beurre, fourré avec quelques « gâteau piment », le tout couronné par une bonne tranche de fromage ! Certains remplacent le « gâteau piment » par des bananes ! L’idée de déguster cette création peut paraître difficile, mais plusieurs en sont fans. Le thé, à l’Ile Maurice, accompagne tout.

 

Visitez également la Route du Thé

Dans l’île, le thé n’est pas qu’une boisson comme les autres. C’est avant tout une institution. En effet, profitez de vos vacances pour visiter, en aventure, la fameuse Route du Thé : un parcours tout aussi gastronomique que culturel. La Route du Thé vise surtout à faire revivre les différentes facettes d’une île Maurice coloniale et traditionnelle, ancrée dans un passé inoubliable.Les trois étapes de la balade nous plongeant dans deux univers étroitement liés : le thé et le sucre. Avec les Domaines des Aubineaux, de Bois Chéri et de Saint-Aubin, c’est un voyage à travers l’histoire mauricienne et son patrimoine colonial.