Accueil Uncategorized Les milles et une saveurs de l’Île Maurice – Les plats à...

Les milles et une saveurs de l’Île Maurice – Les plats à ne pas manquer

0
0
plats mauricien - Club île Maurice

Comment passer des vacances dans une île tropicale sans apprécier ses milles et une saveurs ? À cette question, personne ne trouve une bonne réponse. Personne ne peut affirmer être venu à l’île Maurice pour repartir le ventre vide. Comme nulle part ailleurs, la restauration à l’île Maurice est un art. Des grandes surfaces aux coins de rues, vous pourrez déguster les plats que nous allons vous faire découvrir. La cuisine mauricienne est en réalité un mélange de cultures. Des saveurs de l’Inde mélangées à celles de l’Afrique, sans oublier la cuisine chinoise et les gourmets européens. Cela va sans dire qu’à Maurice, vous pouvez apprécier une panoplie de fruits tropicaux et de légumes aux saveurs naturelles… Ainsi nous vous proposons une sélection de 25 plats ou aliments à ne pas rater lors de votre séjour à Maurice…

Dholl Puri

De Grand-Baie à Souillac, passant de Rose-Hill à Flacq et Flic en Flac, ce plat est vendu partout sur l’île. Pour plus d’un, si Maurice avait un plat national, le dholl puri, aurait été proclamé d’office. Le mot Puri provient de l’Inde qui laisse croire que ce plat serait originaire de la Grande Péninsule, mais l’origine du dholl puri est bien de l’île Maurice. Ce plat est préparé avec de la farine et du dholl moulus, et est servi avec du curry, végétarien ou non-végétarien.

Ananas Victoria

La légende dit que les ananas mauriciens sont plus sucrés et plus délicieux que ceux qui poussent ailleurs dans le monde. Comme les dholls puri, les ananas se vendent partout. Cependant, il y a diverses façons de déguster ce fruit à la chair ferme et juteuse ; en confit, en salade, nature ou encore en jus. Mais la meilleure reste l’ananas nature accompagné d’une bonne compote de tamarin, de piment écrasé et sel.

Curry

Avec une forte influence indienne dans sa cuisine, il serait impossible que Maurice ne puisse pas avoir un bon curry… Vous êtes amoureux des plats épicés ? Vous voulez manger indien mais loin de l’Inde ? Maurice est «the place to be » ! Le mot curry n’est en effet qu’une pincée de sel dans la soupe… Curry de poulet, curry de dinde, de cerf, de bœuf, de mouton, de poisson, de crabe, de calamar, de porc, de sanglier, de légume… bref ce ne sont que quelques exemples de curry cuisinés à Maurice. Rien qu’en les citant nous en avons l’eau à la bouche ! Faut-il vous dire que vous pouvez en trouver partout dans l’île ? Et oui, dans chaque restaurant, vous trouverez, comment dirais-je ? Curry à votre goût.

Thé à la vanille

Le domaine du Bois Chéri, dans le sud de l'île, cultive du thé noir mélangé au thé de Ceylan importé du Sri Lanka et aux arômes de vanille provenant d'Afrique du Sud pour produire un délicieux thé vanille noir. Vous le trouverez partout dans l'île (et sur Air Mauritius !) mais le meilleur endroit pour le boire est au café Bois Cheri, après une visite de l'usine et une dégustation de thé. L’établissement offre une vue incroyable sur les champs de plantation de thé, bordés de palmiers, et la côte sud.

Fruits de mer

Être une île entourée de la mer et ne pas consommer au moins un fruit de mer, c’est comme avoir une montre mais pas de pile ! De toute façon que vous voulez: cuit, grillé, frit, sauté. L'Île Maurice a d'incroyables produits de la mer – du capitaine aux calamars en passant par les homards. La cuisine mauricienne tourne autour de fruits de mer – que ce soit des currys, des ragoûts, des plats chinois ou indiens, c'est le bonheur absolu au paradis des fruits de mer.

Sucre

L'Île Maurice produit certains des meilleurs sucres au monde, fait dont vous n’êtes peut-être pas conscient lorsque vous dégustez votre cinquième dessert d'ananas caramélisé. Je veux dire, ça a juste un goût de sucre, n'est-ce pas? Faux. La meilleure façon d'essayer les délicieux sucres de Maurice est à L'Aventure du Sucre, un fascinant musée dédié au sucre, et qui propose une dégustation d'environ neuf types de sucre différents.

Mazavaroo

Les Mauriciens mangent du piment avec tout. TOUT. Cela inclut des fruits (pensez à la mangue non mûre confite avec du piment), plats préparés à la maison, ainsi que vos currys et plats de poisson que vous trouverez au resto. Il y a une pâte de piment (appelé mazavaroo) qui accompagne à peu près tous les repas. Procurez-vous une bouteille de mazavaroo comme souvenir enflammé dans l'un des nombreux marchés de l'île.

Gajak

Gajak, ou amuse-gueule…sont des collations mauriciennes, généralement de la variété friture. Vous les trouverez vendus à l'arrière des motos et des stands de nourriture près des marchés, des plages et sur le bord de la route. Essayez les

samossas, les aubergines frites, les boulettes de manioc frites et les patates douces. Tout cela, accompagné d’un bon mazavaroo !

Dim sum

De par sa population chinoise, Maurice a une délicieuse cuisine cantonaise. Les mauriciens ont fait leur propre dim sum – communément appelé boulette. Il y en a de plusieurs variétés : poisson, crevette, chou chou, ou poulet entre autres. Les dim sum sont cuits à la vapeur et l’on peut les déguster tels quels ou en bouillon, mais avec du bon piment ! Généralement vendus dans les restaurants, vous pourrez également y trouver au bord de plage.

Vindaye poisson

Ce plat mauricien est connu comme étant un dérivé du vindaloo indien. Il est cuit avec de la moutarde, de l'ail, du gingembre, du curcuma, de l'oignon et habituellement du poisson, bien qu'il puisse être remplacé par des légumes. Il est servi avec du riz, des lentilles, de la salade et des chutneys. Rassurez-vous, si vous vous lassez de poisson, demandez qu’on vous serve du foie de veau à la sauce vindaye.

Alouda

L’alouda est une boisson sucrée, à base de lait, de couleur rose contenant des boules de tapioca. Cette boisson est en général aromatisée d’un sirop amande, vanille ou celui selon vos goûts. Selon les locaux, le meilleur endroit pour la trouver est au marché central de Port Louis. Du style milkshake, l’alouda est particulièrement rafraîchissant après une matinée humide au marché animé.

Mithai

Les gourmands à l'Île Maurice devraient essayer mithai – bonbons indiens. Intensément sucrés et beurrés, ils doivent être consommés avec modération. Le mithai consiste en une large variété de gâteaux sucrés comme le Laddoo – une boule de la taille d’une balle de tennis de table, orangé et trempé dans du sirop. Il y a également le Ras-Goola (sirop et lait) de la même taille que le Laddoo et le Gulab-
Jamun. Ces gâteaux, comme les noms le suggèrent, proviennent de l’Inde.

Noix de coco

Ne quittez pas Maurice sans boire de l’eau de noix de coco. L'eau de coco est délicieusement rafraîchissante. Comme les ananas, le meilleur endroit pour en trouver est sur la plage. Achetez-en un chez un vendeur de plage et sirotez-le, avant de le rapporter au vendeur pour qu’il le découpe afin que vous puissiez manger la chair, une crème onctueuse !

Mine frit

Un autre plat de rue populaire : le mine frit (nouilles frites). Il s'agit d'un plat simple et savoureux composé de nouilles sautées à la sauce soja, garnies de légumes et accompagnées de poulet, d’oeufs et de piment. Comme il s'agit d'un plat influencé par la cuisine chinoise, le meilleur endroit pour manger des mines frits est, sans surprise, dans le quartier de Chinatown. Il est également disponible dans pratiquement tous les restaurants et « Snacks » de l’île.

Bière Phoenix

La bière locale de l'île, Phoenix, est une bière primée, fraîche et rafraîchissante, qui va bien avec tous vos repas. Elle s’apprécie également toute seule, avec des gajaks, devant un somptueux coucher du soleil sur la plage.

Farata

Ceci est similaire à la paratha indienne – un pain plat mangé avec du curry. Vous en trouvez dans des stands de rue ou dans de nombreux restaurants mauriciens et indiens.

Gâteau patate douce

Les gâteaux à la patate douce sont un délice pour le goûter mauricien. La pâte de patates douces enrobe un fourrage de noix de coco, de cardamome et de sucre qui est ensuite frit.

Rhum

Il y a du rhum et puis du rhum. Le rhum mauricien est un produit agricole. C'est en effet du rhum fait à partir du sucre de canne au lieu de mélasse. St Aubin et le Château Labourdonnais produisent de très bons rhums. La Rhumerie de Chamarel, qui se trouve au lieu du même nom (Chamarel), dans le sud-ouest de l’île, produit un rhum primé à double distillation vieilli en fût de chêne. Les trois distilleries produisent du rhum pur ou infusé de différentes saveurs, comme la vanille, le café, le kumquat, les épices et les agrumes.

Ti rhum punch

Bref pour le «petit rhum punch», on le voit partout sur l'île, avec différents ingrédients ajoutés à une base de rhum et de sirop de sucre. Vous pouvez acheter du punch au rhum à la Rhumerie de Chamarel.

Aliments infusés à la vanille

La vanille, que vous pouvez trouver dans les marchés et les boutiques de souvenirs de Maurice, n'est pas vraiment mauricienne. C'est de la vanille de qualité différente qui provient de Madagascar. Le seul endroit où vous pouvez acheter de la vanille mauricienne est à St Aubin, ou vous trouverez une petite plantation de vanille. Vous pourrez, une fois sur place, vous régaler de poulet cuit à la vanille et d’une onctueuse crème brûlée au restaurant, sur la véranda de la magnifique maison coloniale.

Chutney à la noix de coco

De tous les différents types de chutneys à l'Île Maurice, le chutney de noix de coco est un délice absolu, au goût frais et aromatisé – noix de coco et menthe. Il complète parfaitement un curry épicé au mazavaroo.

Salade de cœur de palmier

Les palmiers poussent pendant environ sept ans et sont ensuite coupés pour en
extraire le «cœur». C’est un « tube » interne de l'arbre de la taille d'un bras, qui nourrit environ trois personnes en entrée. Il est ensuite coupé finement et consommé cru dans une salade de marlin fumé. Il est également délicieusement goûté cuit dans une sauce.

Gâteaux à la noix de coco

Ces délicieux biscuits (que les Mauriciens appellent des « gâteaux coco ») sont
fabriqués à partir de noix de coco râpée et de sucre. Est également ajouté du sirop et du chocolat et, dans certaines recettes, des pistaches.

Rougaille

La rougaille est un plat populaire créole. Une sorte de ragoût de tomates dans lequel est cuit de la viande ou du poisson, de l'ail, des oignons et du thym. La meilleure des rougailles reste une rougaille nature avec de la coriandre et des échalotes.

Biryani

Le plat par excellence. Originaire de l’Inde et perfectionné à Maurice, le Biryani – prononcé « briani » est un mélange de riz, d’épices, de lait caillé, de pommes de terre et de viande (poulet, bœuf, poisson ou légumes). Servi généralement dans les mariages, le Biryani est vendu à Plaine-Verte, dans la capitale Port-Louis. Le plat est aussi disponible partout à travers l’île.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here