Accueil Attractions touristiques Musée de la Poste Centrale à Port-Louis

Musée de la Poste Centrale à Port-Louis

9
0
Musée de la poste centrale

Bien avant la venue de la technologie moderne et des e-mails, l’île Maurice avait un système postal développé et adapté aux besoins de la nation. Il faut cependant remonter à la première administration postale simple de l’île qui date de 1772 sous l’occupation française. Cela va sans dire que les facteurs de l’époque étaient des esclaves qui ont été utilisés pour transmettre des lettres à leurs destinataires.

Cependant, le système postal tomba en désuétude. Reprise par la colonie Anglaise, la poste mauricienne fut relancée dès janvier 1935. À l’époque, les lettres intérieures étaient acheminées trois fois par semaine. Au niveau des infrastructures, la station Focal Mail, qui se trouvait sur La Chaussée, fut opérationnel dès juillet 1836. Les premiers timbres-poste de l’île apparurent en 1847.

Sans surprise, comme tous les bâtiments administratifs, le Focal Mail se trouvait également dans la capitale. Érigée en 1868 mais inaugurée en décembre 1870 par le gouverneur Gordon, la structure imposante a servi, pendant plus d’un siècle, de station de courrier de l’île, mais également de bureau au ministre des Postes. Avec le temps et la modernisation, le bâtiment est aujourd’hui une galerie illustrant l’historique des administrations postales du pays : anciens timbres de l’époque des Chemins de Fer, les administrations postales ayant été touchées par les stations ferroviaires et la ligne du chemin de fer.

En 1958, par l’intermédiaire de l’avis du gouvernement No.614 du représentant Sir Robert Scott, la Poste Centrale a été déclaré patrimoine national. Une trentaine d’années plus tard, l’on confirme à travers la National Landmarks Demonstration de 1985 que le bâtiment est un monument national. Récemment, la Poste Centrale a été enregistrée sur les National Landmarks of Mauritius sous les provisions de la Legacy Reserve Act (No.40) promulguée en 2003. Il faut reconnaître que le bâtiment est considéré comme l’un des fleurons de l’héritage national, au même titre que l’Aapravasi Ghat et la ville de Port-Louis.

La Poste Centrale, le musée au structure hors-pair

La gare du courrier général, connue à Maurice comme « la Poste Centrale », a été bâtie avec des blocs de pierre massifs et des barres de fer et de bois épais implantées dans la structure. L’avant du bâtiment comprend cinq courbes où l’on peut lire «Mail Station », inscrites dans le style Oxford, ainsi que la date «1868 A.D ».

La Poste Centrale a été construite entre 1865 et 1870, et a commencé ces activités en décembre 1870. En décembre 1868, le bâtiment était terminé à 75%. En effet, les archives révèlent que cet héritage national a été érigé à partir de janvier 1865, sous la supervision de l’arpenteur général Morrison. En janvier 1867, quelques temps seulement après son arrivée à Maurice, Nicholas Pike, un émissaire et visiteur américain, dixit, « il y a une autre station postale. Un nouvel endroit lumineux et venteux donnera une impulsion proportionnelle au développement des agents le jour du courrier ». Il faudra ensuite attendre 1870 pour que le bâtiment soit achevé. À l’époque, la Poste Centrale de Maurice avait coûté entre 10 000 et 11 000 livres sterling.

Pendant six ans, plus de 80 travailleurs avaient été engagés pour ce chantier, des prisonniers venus de l’étranger pour la plupart. Cependant certains étaient des experts venus d’inde, d’autres étaient des créoles. Ils étaient des spécialistes qualifiés, des artisans de pierre, des charpentiers, des maçons et des forgerons, qui gagnaient des salaires élevés pour leur travail.

Le cadre postal

La Poste Centrale est officiellement mise en opération le 21 décembre 1870. Six ans plus tard, en octobre 1876, les premiers timbres postaux furent imprimés et publiés. En avril 1877, le Focal Broadcast Office devint complètement opérationnel à la station General Mail. Il s’agit d’une structure frontalière traditionnelle de l’époque victorienne. Ces structures peuvent être observées dans d’autres provinces anglaises, comme l’Inde, le Sri Lanka, l’Afrique du Sud et la Guyane.

Au milieu des années 1870, plusieurs bureaux de poste furent construits. Ils étaient gérés par le ministre des Postes. Ainsi, au milieu des années 1880, quelques 33 bureaux de poste ont été mis en place dans les huit régions les plus importantes de l’île.

L’héritage de la Poste Centrale

Avec le temps, la poste centrale est devenue une structure importante en ce qui concerne l’avancement technique des structures frontalières au XIXe siècle. Le plan du toit, l’horloge et le contour extérieur, en particulier les cinq courbes et aussi les gravures, sur le devant de cette structure sont un des joyaux de l’artisanat. Il existe cependant d’autres bureaux de poste de l’île qui partagent une histoire comparable à celle de la poste centrale. Par exemple, l’ancien bureau de Souillac qui a été construit il y a plus d’un siècle. Et comment ne pas parler de la salle d’exposition postale, dont le travail de 2008 a amélioré sa structure et son héritage.

Les timbres-poste

Chaque timbre à une histoire et cette histoire remonte à 1846. Après des longues discussions, le Comité d’administration décida que les coûts postaux fut décidés : un penny pour l’envoi à l’intérieur de l’île et deux pence pour envoyer à l’étranger.

La gravure des timbres a été donnée à Joseph Barnard, un graveur ayant émigré à Maurice en 1838. C’est lui qui a gravé les timbres illustrant la reine Victoria représentée de profil. Elle est entourée de plusieurs mentions : « POST OFFICE – POSTAGE – MAURITIUS ».

La mention « POST OFFICE » a beaucoup été commentée. En effet, certains philatélistes ont affirmé que c’était une erreur. La mention habituelle sur les timbres du Royaume-Uni était « POST PAID ». Cette formulation a servi dans les émissions de timbre suivantes. Cependant, avant l’émission de ces nouveaux timbres, les timbres gravés par Joseph Bernard portent la mention « POST OFFICE ». De plus, la mention « POSTAGE » sur les timbres signifie qu’il y a eu affranchissement, donc que le port est payé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here