Le parc national de Bras d’Eau, créé un 25 octobre 1991, est l’un des trois parcs nationaux de l’Île Maurice. Il est situé dans le nord-est de l’île et occupe une superficie de 497,2 hectares. Il est le deuxième plus grand parc national de l’Île Maurice. Il tient son nom des bras d’eau qui le traverse. Là-bas, on fait la découverte de quelques mares le long du sentier aménagé au milieu des roches basaltiques. Comme toute randonnée, le port de manches longues est recommandé pour éviter les piqures de moustiques nombreux et voraces. Cependant, la balade ombragée est très agréable. Le parc national de Bras d’Eau est le paradis des ornithologues. Selon eux, c’est ici que vous aurez le plus de chance de croiser le discret et élégant Tchitrec de l’Île Maurice.

Comme tout parc, le parcours débute à un point d’information. Il vous faudra alors prendre un sentier bien balisé qui dessine une boucle à travers le bois. Dès le début de l’aventure, vous pourrez croiser la route des Zostérops gris de l’Île Maurice, avec leurs petits cris, ces oiseaux signalent leurs présences au milieu des branches et arbustes se trouvant sur le sentier. Vous verrez sans doute également le plus discret et fameux Tchitrec de l’Île Maurice. Assez peu farouche, il est même intrigué par la présence des visiteurs ! La femelle se distingue par une tête grise alors que chez les mâles, cette partie du corps est de couleur noire. Cet oiseau endémique est insectivore et est considéré comme étant vulnérable. De plus, c’est la quasi-extinction de plusieurs de ces espèces endémiques qui a motivé la création du parc.

Quelles sont les espèces qui s’y trouvent dans le parc national de Bras d’Eau ? Deux espèces d’arbres géants originaires de l’Île Maurice survivent encore dans le parc national de Bras d’Eau: Diospyros melanida et Diospyros egrettarum. Il y a également d’autres espèces endémiques survivantes dont le Sideroxylon boutonianum («bois de fer»), les doryopteris pilosa, l’Acrostichum aureum aquatique, et polystachys Oeoniella Orchidée. Bien que la majeure partie des animaux endémiques soit déjà éteinte, le parc sert encore de réserve naturelle pour plusieurs espèces.

 

 

Désignation et historique

Un grand coin d’eau nommé Mare Sarcelle s’étend sur près de 89 hectares du parc. En plus d’une grande variété de fougères et orchidées, les lieux accueillent des mangroves et plusieurs oiseaux. Le parc national de Bras d’Eau cache également de ruines au sein de la forêt, notamment les vestiges d’un moulin à sucre et d’un four à chaux. Il y a un site de pique-nique avec des tables en bois dans la forêt. 

Le long du sentier et la balade au milieu des murets et de vastes marches noires vous font découvrir les ruines des temples hindous. Tel le livre de la jungle… Mais rassurez-vous, il n’y a pas de félin dans le coin. Les seuls mammifères que vous pourrez rencontrer sur le sentier sont des groupes de macaques. Il faut cependant rester vigilant. Bonne visite !

Carte et direction vers le parc national de Bras d'Eau